L'étude Market Insight s'appuie sur de vastes consultations auprès des parties prenantes de l'industrie sur une période de cinq mois. L’étude s’est concentrée sur l’écosystème du crédit au Kenya et sur les implications de l’utilisation de données alternatives (non traditionnelles) pour étendre prudemment l’accès au crédit aux micro et petites entreprises (MPE) du Kenya.

L'étude reconnaît la disponibilité de poches de données alternatives (non traditionnelles) disponibles sous différentes formes et structures, telles que les données des prestataires de services de paiement, les données transactionnelles des supermarchés, des entreprises de services publics, etc., les données de la chaîne d'approvisionnement, entre autres. Le défi a été de savoir comment exploiter et intégrer efficacement ces données avec les données de crédit traditionnelles pour obtenir et accorder des crédits aux MPME dans divers secteurs. Le déficit de financement mondial des MPME est actuellement estimé à 52 000 milliards de dollars.

L'AFRACA a eu le privilège de participer à l'étude menée conjointement par  FinRegLab et CISKenya étant donné la nature complémentaire des objectifs de l'étude avec les travaux en cours sur la numérisation de la finance rurale et agricole (DIG4RAF). L'étude a soulevé des questions pertinentes concernant les défis réglementaires liés à l'extension à d'autres sources de données, le manque d'infrastructure appropriée pour accéder et intégrer des données alternatives et l'identification de points de données alternatifs qui ont un plus grand impact sur les prêts aux MPME.

Plus d’informations sur les résultats de l’étude sont accessibles via le lien ; FinRegLag Kenya Study

Photo (haut de la page) : L'hon. Susan Mang'eni, secrétaire principale du Département d'État chargé du développement des MPME, prononçant son discours d'ouverture lors de la réunion de lancement.

Photo : participants à la séance plénière de l'atelier de lancement à la Kenya School of Monetary Studies, Nairobi, Kenya